Bios

MICKAEL HOEBREGS

 

D’origine Hesbignonne (Berloz) vivant aujourd’hui à Huy, Mickaël HOEBREGS a fait ses études à l’Ecole de recherche graphique. En 1997 il est l’élève de Neville Brody (UK), et de Lucas de Groot (B), typographes les plus en vue de notre époque. Il travaille également avec des enseignes de prestige qui utilisent ses dessins pour des objets en séries limitées.
Ses alphabets sont utilisés par des grandes marques pour réaliser leur logotype.

Aujourd’hui Mickaël HOEBREGS rend un double hommage, l’un à la Gravure, Art noble et durable, ainsi qu’à la beauté et la grâce du Féminin Sacré à travers un travail dédié aux Vierges Noires, leur symbolique, personnages de mystères et de légendes.

L’inspiration, je l’ai reçue lors d’un séjour à Orval & une première et innocente visite à Avioth en 1995. Depuis, de nombreuses questions, recherches et mises en vibrations artistiques. Il m’est impossible d’expliquer les raisons de ces vibrations, je ne suis que le passeur de symboles et d’énergies liées à l’harmonie, la richesse épurée et la plénitude.

Au delà des Vierges existantes, d’autres modèles se sont imposés. Ultima Virgo, Neo Sedes Sapientiæ, Notre+Dame d’Orval 2Ø12, de Val Dieul-2Ø12, d’Avioth 2Ø12, …
Images modernes crées sur la base de symbolique romane, dessinées en une fois. Art d’inscrire dans le temps, technique traditionnelle, plaque de cuivre ou de zinc gravées profondément à l’outil.
Gravure, support le plus durable pour la transmission de l’idéographie. Des images, via leur support qui pourront être le relai iconographique, la pérennité de leur modèle, pour les interprétations de Vierges existantes, assurant la continuité de la transmission. Plus largement, une représentation sacrée du féminin enrichi de la symbolique romane. Dans la légende, les Vierges Noires sont liées à l’endroit où elles ont été trouvées originellement. C’est autour de cet endroit, indiquant un emplacement sacré que des édifices vont pouvoir naître et abriter sa protectrice.
Je rends hommage au lieu qui m’a offert mes premières inspirations. Puissent, par la suite, chacune de mes gravures, trouver leur place à leur endroit originel.

LUCIE DEHLI

Although she studied classical music, Lucie Dehli started her musical career with a duet of experimental music with Stephan Ink in 1989 under the name of Vicious Circle. The french team became one of the very rare bands who entered the UK territory with their sound. The legendary English label SomeBizarre (Soft cell, The The, Einsturzende Neubauten…) took interest to Vicious Circle and signed their sole album Barbed Wire Slides. Often considered as ambient or shoegaze this album is in fact the missing link between 80’s cold wave and industrial 90’s, the common ancestor to Portishead et The Moon Lay Hidden Beneath A Cloud…Barbed Wire Slides is released in 1990, and has been reedited in 2009 by the French Label Infrastition.
Lucie Dehli came back later to France to sign two albums (Bike Ride, Life Goes on Again) under the name of View with the Les Disques du Soleil et de l’Acier label. The voice of Lucie Dehli brings them to the German label Hyperium samplers Heavenly Voices that will spread “Bikeride” all over the world. Few years ago she decided to settle in Belgium, in Liège. She took part to the experimental collective project of Jean Marie Mathoul -48 Cameras- (featuring David Coulter, Michael Gira, Rodolphe Burger..). In 2006 she gave birth to Elephant Leaf, a nuanced evolution of her previous works.
Lucie Dehli gave her voice, compositions and energy to differents projects, beyond them the Norvegian Jazz Band Ignore, the british progressive band SonVer, the British New Wave Band Attrition.
After she disbanded Elephant Leaf in 2010, Lucie quickly composed again. In her new compositions, she felt as a priority to make joy and depth co-exist.
Lucie Dehli is patiently setting her musical way as a songwriter, composer and singer, a free drawing without any boundaries.
Like “Le Petit Poucet”, Hop-o’-My-Thumb, she makes a way with stones, colourful, bare, precious, all full of energy.
The way she draws the lane takes us to the most secret and precious parts of ourselves. Her music creates harmony, beauty and above all, energy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :