Isis, Avioth, Bernardus, l’Ermite… Le projet Sacra Feminae par Mickaël Hoebregs

mai 22, 2012 § Poster un commentaire

Je suis allé à Avioth une première fois au début des années nonante guidé par une habitante locale, ce monument m’a été présenté comme un très haut lieu incontournable de la France. Cette personne m’a également fait parcourir la vallée des Thonnes à pied. Je voyais cela avec des yeux candides, juste la beauté de la partie visible de l’iceberg. Je n’ai jamais oublié cet endroit, sa forme, sa couleur &… son atmosphère. Ce fût mon premier contact visuel avec une Vierge noire. Pourquoi existe-t-il des Vierges noires alors que lorsque je pensais « Vierge », je voyais Lourdes donc blanche.
Le cheminement était simple : Qui est représenté ? Marie, plus précisément Myriam; D’où vient-elle ? Israël / Palestine ; Quel teint a cette ethnie? Brun. Il ne m’en fallait pas plus, ces effigies sont des représentations « authentiques », plus fidèles au Modèle de base.
Habitant Huy, la cité du tombeau de Pierre l’Ermite, précepteur du premier roi de Jérusalem & instigateur de la première croisade, logiquement s’il y a une personne qui a réintroduit les Vierges Noires en Europe, à son époque, c’est sûrement lui. Que rapporter de Jérusalem, que garder avec lui jusqu’à la fin de sa vie? Ici… Dans un monastère qu’il a fait bâtir, dont l’église était la première réplique existante du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Le pèlerinage à Huy avait tant de valeur qu’après la mort de l’Ermite, les fidèles qui avaient juré d’aller à Jérusalem & ne pouvaient s’y rendre pour une raison très valable pouvaient venir à Huy. Je pense que Pierre l’Ermite a ramené une Vierge Noire, celle de la Sarte.
Un peu plus informé qu’il y a quelques années, je suis retourné vers N+D d’Avioth. Les liens entre Huy & Avioth étaient devant moi, Pierre l’Ermite était peut être un des fondateurs légendaires de l’Abbaye du Val d’Or près de Bouillon… Il venait de là, le précepteur de Godfroid, premier roi de Jérusalem! Anciennement, Avioth appartenait à l’Abbaye d’Orval. S’il y a un Haut Lieu de la Chrétienté moderne, c’est cet endroit, celui de Bernardus & Malachie qui continueront l’œuvre commencée par Pierre d’Amiens mort à Huy. Il est avéré que la première église chrétienne de la région des Thonnes était au Ban St-Brice, à Breux, France, à quelque minutes de marche d’Avioth. Cette Eglise Mère a été « déplacée » sur la montagnette épineuse d’Avioth. Pourquoi ? La légende nous raconte que la Vierge Noire y fût trouvée, ramenée à l’Eglise Matrice St-Brice, elle retourna toute seule à son lieu originel, endroit de l’actuelle basilicue. Selon moi L’Eglise Matrice n’était pas assez visible, l’endroit le plus proche où la splendide bâtisse rayonnerait au yeux de toute la Vallée était sur cette colline d’Avioth, certainement source d’une certaine énergie. La Vierge Noire a été l’Icône qui devait attirer les fidèles vers la chrétienté. (Al)chimie pour l’opérant & miracle pour le profane, elle avait le don de « rendre à la vie » des morts nés durant un court moment, le temps d’un baptême… Le Lieu est chargé d’une certaine Magie Naturelle inexplicable.
Icône représentant un Lieu, un rite une transmission, une croyance, une Icône qui reçoit dans une harmonie architecturale parfaite de l’amour, de l’admiration & de l’espoir de tout qui la regarde. La Vierge Noire est une Image qui reçoit & rayonne le bien & le bon. C’est un miroir général & positif de notre bon côté, une Image Belle & paisible sur base de ce qu’il y a de plus beau, la féminité & son fruit bénissant ses adorateurs. La Beauté adressant la paix à sont spectateur. L’Image qui prouve que devant elle n’importe quel être humain peut se montrer à lui même que, par défaut, l’esprit a du bon & surtout que cela fait du bien. Il faut juste y entrer, se laisser aller, s’y reposer… Rien d’autre. La Dame, elle est admirable. Elle rayonne telle une superbe femme mise en valeur & en beauté, force la contemplation. Mon travail sur cette information reçue est de donner un aspect contemporain, durable, de prolonger la durée de vie de ces images de quelques siècles encore, grâce à mon support utilisé dont la durée de vie est très longue. Le support réel de la gravure sur métal est le Temps, de par sa matière & son format. J’y grave avec mon trait contemporain & original l’image d’une interprétation de la symbolique originelle utilisée, additionnée aux codes de notre époque. Mes Vierges gravées sont réparties en deux catégories : Les interprétations graphiques des vierges existantes & des créations de Vierges originales. Les existantes, sont offertes à leurs modèles, les gravures résident dans le Lieu de résidence de leurs Vierge Matrice respective, les créations originale partiront vers le chemin de l’Art, la Gravure contemporaine & iront, après Avioth dans d’autres Lieux Sacrés puis Musées.
Acquérir un monotype avec sa plaque matrice est se procurer un morceau de temps symboliquement codé. Des gravures de Vierges originales numériques sont également présentées, le modèle est un canonné sur papier puis vectoriel & enfin imprimé une seule fois, un monotype signé de ma main, le fichier vectoriel est gravé en PDF sur un CD, c’est le seul exemplaire existant.
De la Source à la source, ce projet graphique est accompagné d’une musique illustrant dans son Art propre, la même démarche que le visuel. Deux Arts, un sens, la musique à été aussi inspirée à Avioth à une compositrice musicienne française de formation classique, Lucie Dehli, à qui j’ai présenté ce Lieu. La composition multi-pièces illustre la légende générale des Vierges Noires. Inspirée & enregistrée dans la Basilique avec la collaboration d’une violoncelliste londonienne. Un Novum Salve Reginæ, la continuité & la mise au contemporain de l’œuvre de Bernardus en Son Lieu. Les deux Arts se sont rejoints pour fusionner.
A son tour, la musique m’a donné envie de mettre en mouvement le Mystère des Vierges Noires sur base de ma technique de lignes vectorielles. L’art visuel enrichi d’un concept d’animation épouse visuellement le son. Les énergies & les compétences artistiques réunies offrent au public un voyage pour les yeux, les oreilles & l’Être dans son entièreté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Isis, Avioth, Bernardus, l’Ermite… Le projet Sacra Feminae par Mickaël Hoebregs à Sacra Feminae / Mystère des Vierges Noires.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :